Infos sûres

Nous sommes heureux de vous accueillir sur notre blog,la discipline,vérité et crédibilité sont nos priorités pour une info réelle.

vendredi 19 octobre 2012

Guinée Equatoriale: La liberté d’expression et presse en danger " cultura en casa " émission radio suspendue


MALABONews (Guinée Equatoriale) " cultura en casa " ‘Culture dans la maison’ en Espagnol, une émission de la radio nationale de Guinée équatoriale (RTVGE) brusquement " arrêtée et suspendue jusqu’à nouvel ordre " vendredi 19 octobre pour avoir abordé et dénoncé à l’antenne l’abus de pouvoir et incompétence de la justice et parlement national a-t-on appris auprès des animateurs de l’émission.
La suspension de l’émission Cultura en casa intervient pour avoir concrètement traité ou évoqué  à l’antenne Le manque d’exécution d’une décision faisant état de l’indemnisation de 53 millions de franc CFA soit 26500000000 dollars américains  et reprise de  terrain par un groupe 18 familles dont leurs maisons ont été démolies  18 logements au total à la demande d’une certaine F accompagnée lors de la destruction du président de la cour suprême de justice Martin Ndong Nsue
 Conçu et Animée par Amparo Oba Efua dit Amparin Co animée par Patricio Micha Mane Abeme  Cultura en Casa est une émission conçue pour la cause sociale, car elle aborde les sujets sociaux, dénonçant  tous abus confondus.
« Le directeur général adjoint de la RTVGE nous a signifié qu’il a reçu un appel de la supériorité pour qu’il nous dise d’arrêter l’émission et que l’émission est désormais suspendue jusqu’à nouvel ordre » a raconté à MALABO News Patricio  Micha  Mene un des animateurs de Cultura en casa.
Interroge sur la supériorité qui a appelé pour arrêter l’émission
« Bon ce n’est pas encore officiel, c’est comme on peut blâmer quelqu’un et demain ça change, il n’y a pas encore de document officiel, c’est encore au niveau de la bouche donc ce n’est pas applicable » a répondu à MALABO News le directeur de la RTVGE Benjamin mangue Micha.
Ce n’est pas la première fois ou première émission de  la radiotélévision nationale suspendue.
Les journalistes et animateurs ont été aussi frappés par des suspensions
L’émission « La Tertullia »animée par Siméon Sopale avait été suspendue après avoir  dénoncé et critiqué les autorités suite à l’annonce que  «  les taxis de Malabo seront que des voitures Mercedes » il y a 4 années aujourd’hui.
Le journaliste de la section francophone Juan Petro Mendene a été suspendu en mai  2012 pour avoir évoqué Mouammar Kadhafi a alors que  la révolution Libyenne a été  interdite de diffusion a la RTVGE par les maitres de la censure et anti liberté  de presse et d’expression de Malabo.
Pedro Luis Esono Edu Bidang lui aussi a été frappé par une suspension  en février 2010 jusqu’à présent pour avoir annoncé la découverte de 7 corps maliens  dans une décharge a Bata capitale économique de Guinée équatoriale.
les autorités équatoguinéennes sont très allergiques face a la liberté d'expression et presse ou les journalistes tardent a s'exprimer librement au profit des éloges et propagande pour le régime et autorites politiques du parti au pouvoir le PDGE.
SOM/




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire