Infos sûres

Nous sommes heureux de vous accueillir sur notre blog,la discipline,vérité et crédibilité sont nos priorités pour une info réelle.

mercredi 3 octobre 2012

Guinée Equatoriale: premier vol de Ceiba intercontinental vers Madrid



                                       MALABOnews(GuineeEquatoriale)La compagnie aérienne de Guinée équatoriale Ceiba intercontinental réalise le 4 octobre son premier vol Malabo- Madrid avec un appareil Boeing 777 a appris Malabonews auprès de la compagnie.

« Le premier vol de ceiba à Madrid  part à 11 heures du matin et nous avons des prix abordables » a déclaré a Malabonews le chef d’agence de Malabo.
Trois vols sont prévus à  la semaine notamment Mardi, jeudi et samedi
Le choix à desservir Madrid en premier lieu se justifie par le « nombre considérable des équatoguinéens en Espagne »indique le chef d’agence de Malabo.
Ceiba intercontinental a vu le jour en 2008 avec quatre appareils de type ART/42 et ATR/72
La compagnie fonctionne pour l’instant avec trois appareils qui desservent  « 9 capitales Africaines »
Les avions de Ceiba sont encore pilotes par les expatries
Les équatoguinéens récemment sortis des écoles de pilotage en France par exemple sont encore copilotes.
Le Boeing 777 qui s’ajoute à la flotte de Ceiba intercontinental lui permettant de d’ouvrir une ligne long courrier sera piloté par les portugais
 La chine et le Brésil sont les prochaines destinations hors Afrique de Ceiba au départ de Malabo et Bata 
« Nous allons desservir  San Paolo au Brésil tout simplement parce que, comme vous le savez il y a beaucoup d’entreprises Brésiliennes installées a Bata, et pour la Chine vous voyez il y a beaucoup de Chinois ici, mais nous ne connaissons pas encore la ville  » a déclaré le chef d’Agence de Ceiba à Malabo.
Ceiba intercontinental n'est pas encore membre de la (IATA)  International Air Transport Association.
le systeme de fournire des billets electroniques est  critique et conteste par la population 
pour un vol ,même appareil qui rallie Malabo-Bata deux métropoles de Guinée équatoriale séparés par la mer,les billets ont trois prix différents, un système dont on ne sait d’où çà sort.
 SOM/


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire